Du numérique pédagogique

L’élève en question (dans le billet précédent) a bien voulu me donner son fichier. Il est assez intéressant de voir comme le code couleurs vient aider à comprendre le cheminement intellectuel et permet de visualiser de suite où il faut reprendre les explications pour cause d’erreur. Merci beaucoup à A. G.

Notes de cours d'A. G.

Si cet exercice est usuel quand on emmène les élèves en salle info, c’est la première fois qu’un cours est pris en notes de cette façon.

J’y vois deux intérêts majeurs pour le professeur :

– une vérification assez rapide pour voir si l’élève a compris (et non simplement pour vérifier s’il a noté) ;

– une vérification de la façon dont le cours est compris (par exemple, dans la suite du fichier, une erreur est reproduite alors que je me souviens avoir insisté dans deux séances au moins sur la confusion possible à ne pas commettre).

Certes, c’est une méthode proche de celle-ci mais tellement différente :

Numérisation d'une traduction des Bucoliques

Une autre façon de mettre en valeur le cheminement intellectuel de la traduction et pas seulement le produit fini sur le carnet La question du latin dont nous reproduisons une capture d’écran ci-dessous :

Capture d'image depuis le carnet La question du latin

 A propos de la traduction, un billet intéressant sur le carnet Langues de feu : « Une colle : traduire, trahir ? »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *