Que forme un formateur?

15 avril 2012
Par

Réflexions à partir du livre de  J.-L. Rinaudo, TIC, éducation et psychanalyse, Ed. L’Harmattan, Paris, 2011

L’auteur y analyse (pp 57-58) la description qu’une professeure fait de son travail avec les élèves grâce aux TIC : 

« Ainsi, par l’intermédiaire de son site, elle « accroche » et « intéresse » les élèves y compris les plus en difficulté…. En rapprochant ces deux parties du discours, l’enseignante parait dire qu’elle permet aux plus faibles de réussir là où les meilleurs échouent. La croyance dans les vertus réparatrices de l’outil pour régler les difficultés scolaires ou les handicaps est souvent présente dans les discours des enseignants autour des technologies de communication, même si, le plus souvent, l’analyse montre combien cette croyance est illusoire. La technique que Nicole met en oeuvre lui assure probablement de maintenir une image de son identité professionnelle relativement satisfaisante car elle lui permet de relever deux défis importants auxquels ont à faire face les enseignants de collège : l’indiscipline et les difficultés scolaires. L’informatique rend la classe silencieuse et travailleuse. Pour elle, la puissance de la technique entre en résonance avec son fantasme de toute-puissance qui lui permet de s’assurer que le savoir qu’elle propose aux élèves est une bonne nourriture symbolique et, par là même, de s’assurer de sa propre bonté. » 

Pygmalion soumis aux désirs de son coeur, d'après Edward Burne-Jones

Voilà résumées en quelques phrases des problématiques qui me semblent particulièrement importantes. Car l’utilisation des TICE dans un cours n’est pas subordonnée à la maitrise de l’outil, comme je l’entends souvent dire par tel-le ou tel-le de mes collègues, regrettant de ne pas savoir se servir de tel logiciel. Elle est subordonnée au projet éditorial1 que l’on se donne. Si les outils TICE ne servent qu’à discipliner une classe, à la fasciner par le TNI par exemple (il ne faudrait surtout faire un cours comme une démonstration commerciale de tel constructeur), à la former selon un moule que l’on n’imagine pas être potentiellement malléable, alors surtout n’utilisons pas les TICE. Si les podcasts doivent recouvrir les voix, si les vidéos doivent immobiliser les élèves, si les images doivent cacher leur figure, si les textes scannés, importés, manipulés, doivent remplacer les fragments informes des élèves, alors surtout, n’utilisons pas les TICE. S’il ne s’agit que de faire un cours qui serait digne d’une visite d’inspecteur, la visite fantasmée bien sûr, qui consisterait à vouloir jouer une saynète où on serait le roi et où les spectateurs applaudiraient),  alors non, surtout pas tant d’argent dépensé, tant de partenariats conclus pour l’antithèse de ce que doit être et rester l’éducation.

L’auteur cite les travaux de R. Kaës2 (p. 60) : “(la pratique de formation est mobilisée par des fantasmes) qui concernent d’abord la création, la fabrication, le modelage d’êtres traités par l’inconscient comme des objets.” 

En revanche, si les TICE permettent aux élèves de se faire entendre, leur permettent de réfléchir à la portée (éthique, littéraire, philosophique…) de ce qu’ils disent et de ce qu’ils écrivent, de ce qu’ils recopient, citent, relaient, apprécient et dans quelles conditions (je pense encore et toujours aux réseaux sociaux), s’ils peuvent prendre des risques et oser, cela me parait non seulement urgent d’en faire usage, si le professeur doit éduquer des êtres humains qui vivent dans une société en mutation techno-philosophico-économico-sociologique, mais surtout passionnant et … gratifiant.

1. “Projet éditorial” car il me semble que l’on pourrait imaginer que le statut du professeur passe du correcteur à celui d’éditeur. Corriger des copies ne sert à rien s’il n’y a pas un après qui soit autre que la connaissance de la note. 

2. R. Kaës, “Quatre études sur la fantasmatique de la formation et le désir de former” in R. Kaës, D. Anzieu, L.-V. Thomas, Fantasme et formation, Paris, Dunod, 1984.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Posté dans : WIP Mémoire

Laisser un commentaire

Blogs pour élèves

Chercher

Sites Pédagogiques

CGU

Contrat Creative Commons

Pour me suivre sur Twitter : @drmlj


Carnets de recherche